Vous souhaitez venir en aide

Les femmes en état d’épuisement ont besoin d’un accompagnement spécifique. Vous en avez conscience et vous avez été plusieurs à m’écrire pour me demander ce que vous pouviez faire pour aider.

Vous êtes psychologues, psychothérapeutes, animatrices de groupe de parole ou d’atelier à destination des femmes.

Vous êtes régulièrement confronté.e.s à ce phénomène sans bien le connaitre. Vous souhaitez en savoir plus pour répondre aux besoins de personnes que vous rencontrez.

Si vous arrivez sur cet article c’est que vous avez probablement vu la vidéo dans laquelle je vous présente un ensemble de livres. Bien sûr il en existe certainement beaucoup d’autres mais je ne les ai pas et je ne les ai pas lu.

Voici donc la liste dans l’ordre de parution. Les livres à destination des professionnel.le.s de l’accompagnement sont mis en couleur.

  • 2004 “La fatigue émotionnelle et physique des mères” par Violaine Guéritault
  • 2010 “Tremblement de mères” par l’association Maman Blues (1) – ce livre traite de la difficulté maternelle mais pas du burn out maternel. Cependant il vous aidera à faire la différence entre les deux
  • 2011 “Mère épuisée” par Stéphanie Allenou
  • 2011 “Comment traiter le burn out maternel” par Michel Delbrouck, Pascale Vénara, François Goulet et Roger Ladouceur traite du burn out d’origine professionnelle
  • 2014 “Le burn out parental” par Liliane Holstein
  • 2015 “Le burn out amoureux” par François St Père – avec un burn out maternel, il y a souvent un burn out amoureux
  • 2015 “Le burn out maternel, comment j’en suis sortie” par Marie Christine Eustache
  • 2015 “Stress et défis de la parentalité” par Isabelle Roskam et Moïra Mikolajczak
  • 2017 “Le burn out parental, l’éviter et s’en sortir” par Isabelle Roskam et Moïra Mikolajczak
  • 2018 “Le burn out parental, comprendre, diagnostiquer et prendre en charge” par Isabelle Roskam et Moïra Mikolajczak

(1) Les témoignages dans son livre sont très puissants, bouleversants. C’est un livre à lire pour les personnes qui vont bien, se sentent solides psychiquement. C’est pour cela que je l’ai mis plutôt à destination des professionnel.le.s

Vous n’êtes pas obligé.e de tout lire pour aider les femmes en état d’épuisement. Le livre de Violaine Guéritault donne les bases. Vous pouvez ensuite le compléter par le témoignage de Stéphanie Allenou et le mien. Pour aller plus loin ensuite, vous pourrez lire la publication de Maman Blues qui vous aider à mieux comprendre la différence entre ce qui y est décrit et le burn out maternel. Puis vous pourrez continuer avec les autres ouvrages.

Pour aller plus loin

Lorsque vous connaissez mieux le phénomène vous pourrez découvrir, si ce n’est déjà fait, qu’il y a très souvent un état de déni de la situation. En effet, il est rare qu’une femme arrive en disant “je suis en burn out maternel, aidez moi !”; Elle viendra plus souvent pour des questions de fatigue, de problèmes de sommeil, de gestion de la colère. Oui, un des traits courant est l’augmentation de l’état de colère. Il est fréquent que la femme dise “Je ne me reconnais pas ! je n’ai jamais crié comme ça !”. Ce sera à vous, avec toutes vos compétences professionnelles d’accompagnement, d’amener à une prise de conscience en douceur.

Il y a aussi un point très important à prendre en compte : la partie physiologique. Diminuer la charge mentale, améliorer la gestion des émotions ne suffira pas à réduire l’épuisement de l’organisme. J’ai fait une première vidéo avec Eric Delafontaine, praticien en médecine traditionnelle chinoise pour expliquer l’importance de l’énergie qu’il appelle “défensive”. Pour accéder cette conférence, vous pouvez demander le lien en cliquant ici.

Il y aura une conférence sur le traitement de la fatigue. Vous serez informé.e de celle ci en étant inscrit.e pour regarder la conférence sur l’énergie défensive.

Prendre soin de la personne dans sa globalité est indispensable. Vous devrez avoir une équipe avec vous avec différentes approches, comme nous développons à Shem’s, Centre de Prévention de l’Epuisement 

L’approche psychologique est importante, l’approche physiologique aussi et l’approche plus familiale d’un point de vue systémique. La femme en état d’épuisement est au cœur d’un fonctionnement qui inclue plusieurs autres personnes. Les interactions entre les membres de la famille élargie, l’entourage, les ami.e.s doivent aussi être prises en compte.

Pour vous aider

Vous pouvez vous retrouver dérouté.e par certaines situations et ne pas savoir comment aider la femme que vous accompagnez. Je suis disponible sur rendez-vous pour vous aider à poser un autre regard sur la situation.

Les femmes en état d’épuisement ont un potentiel énorme de transformation. Elles ont une force qui peut déplacer des montages et réaliser de grands projets plein d’humanité, de bienveillance. Prendre soin d’elles c’est prendre soin du monde de demain.

Share Button