Autorité ou autoritarisme ?

9 octobre 2013

Autorité ou autoritarisme ?

Régulièrement, je reçois des parents qui disent ne pas vouloir être autoritaire, ne pas vouloir être laxiste non plus et du coup se sentent perdus entre ces deux notions opposées, en arrive à crier, voir frapper alors qu’ils ne le veulent pas.

« Une personnalité autoritaire se caractérise par une dérive de l’autorité vers une tentative de domination d’autres personnes. » c’est une définition trouvée sur Wikipédia et qui je trouve explique bien ce que les parents souhaitent éviter.

Avoir de l’autorité, faire preuve d’autorité c’est juste être acteur, auteur de ses choix, choix fait en conscience et en résonance avec son bien être intérieur. C’est poser ses limites de la même manière afin que cette limite ne soit pas dépassée. Parfois une négociation sera nécessaire au préalable pour la déterminée de façon juste pour les deux parties, c’est une question d’accordage entre les besoins de l’un et les besoins de l’autre.

Parfois aussi il y a mélange entre la notion d’amour et celle d’accorder ou non une chose à l’enfant.

L’amour est inconditionnel, l’amour est indépendant du fait de dire « oui » ou « non ».

Dire « non » à un enfant n’a rien à voir avec dire « je ne t’aime pas » cependant il arrive régulièrement que ces deux notions aient été mélangé très tôt dans la relation (et même dans le propre vécu du parent  quand il était enfant). Il s’agit dans ce cas de ré-apprendre à faire la distinction entre l’un et l’autre, de découvrir qu’il est possible de dire « non » avec amour ce que l’enfant va ressentir une fois passer le sentiment de frustration qui est inévitable (de mon point de vue et en l’état actuel de mon cheminement).

Share

Avancer dans la vie sans stresser

 

Recevez une série de 6 vidéos exclusives pour découvrir le rythme à adopter pour être un parent zen et pleinement épanoui

Vous avez réussi votre inscription